Utilisation

Pourquoi bien qualifier votre base de données ?

L’entretien d’une base de données client ou d’un carnet d’adresses doit toujours être l’une de vos priorités. De nos jours, la validité des données périme très rapidement.

 

Qu’est-ce que la qualification d’une base de données ?

Lire la suite

Le champ expéditeur et l’adresse d’envoi

Le champ expéditeur et l’adresse d’envoi 

 

Le champ expéditeur, comme le sujet, a pour but de rassurer le destinataire sur l’origine de l’email.

Le plus souvent le champ expéditeur est rempli avec le nom de l’entreprise. Il faut savoir que ce champ donne la possibilité de faire passer un message, ou de compléter le sujet de votre email. On peut donc utiliser le champ expéditeur pour présenter une campagne commerciale ou un événement. Le plus important est de créer un lien entre le champ expéditeur et l’objet de l’email.

Il est conseillé de ne pas utiliser le noreply@iroquois.fr ainsi que les termes communs utilisés pour les envois de mail comme contact@iroquois.fr ou info@iroquois.fr.

 

L’adresse de « REPLY »

 

Cette adresse peut vous servir à prendre contact avec votre cible. Elle permet aux prospects de répondre directement avec l’email envoyé. Il faut donc mettre en place une adresse mail dédiée uniquement aux « reply » des destinataires. Comme pour l’adresse expéditrice, il est conseillé de personnaliser l’adresse de reply pour rendre le contact plus humain.

Par exemple : Il est conseillé

  • Sujet: « Amateur de vin ? Découvrez l’œnologie » ou « Découvrez l’œnologie avant le 19 septembre ».
  • Champ expéditeur: Salon vin et œnologie 2017 ou Martin Dupond du Salon vin et œnologie 2017.

A retenir :

  • L’accroche de la campagne réside dans le sujet du mail
  • Le champ expéditeur peut servir à faire passer un message
  • L’adresse de reply sert de lien avec la clientèle

L’objet de l’email

L’importance de bien choisir l’objet de l’email

 

 

Il existe certaines règles à respecter si l’on veut faire un emailing et réussir une campagne. Si on ne les respecte pas, les statistiques de vos campagnes seront affectées, comme par exemple un taux d’ouverture ou un taux de clic trop bas.

L’objet de l’email demande un moment de réflexion, car c’est un des éléments le plus important, il doit attirer l’attention du destinataire.
C’est la première chose que les destinataires vont lire et le taux d’ouverture d’une campagne est directement lié à ce dernier, et au nom d’expéditeur.

Il a pour but de le rassurer sur la provenance du message, et montrer qu’il ne s’agit pas d’un spam.

Pour inciter le prospect à ouvrir le message, on utilise le plus souvent une question ou un effet d’urgence. Insérer une question dans le sujet permet d’éveiller la curiosité du client et insérer un effet d’urgence permet de faire ouvrir l’email tout de suite au destinataire.

Voici des exemples à ne pas reproduire :

  • Objets trop longs
  • Pas de chiffres en début d’objet (50% de remise)
  • L’abus des caractères spéciaux (%%%%,!!!!!!!!,?????)
  • Les répétitions, trop d’espaces, mauvaise ponctuation
  • Ecrire en majuscules (PROMO : PROFITEZ DE NOS OFFRES)

 

Les mots clés à bannir pour ne pas finir en SPAM

L’usage de certains mots pousse les fournisseurs d’accès internet à mettre vos emailings en SPAM. Vous devenez invisible auprès de votre cible.

Pour éviter de finir en spam voici la liste des mots à bannir  :

  • Augmentez
  • Gains
  • Profit
  • Facile
  • Maigrir
  • Performance
  • Opportunité
  • Cash
  • Exceptionnel
  • Gratuit
  • Viagra

 

La personnalisation de l’objet

Une autre technique consiste à personnaliser l’objet. La personnalisation du sujet peut avoir un impact sur le taux d’ouverture. En effet, une campagne avec un objet personnalisé en moyenne gagne 5% en taux d’ouverture. C’est pourquoi il est conseillé de toujours personnaliser l’objet quand on en a la possibilité.

objet de l'email

 

1